La Corse est certainement  LA DESTINATION de prédilection pour le randonneur à la recherche de diverses sensations  . Là bas, on y trouve l’ambiance de la  montagne , de la mer, du sud avec toutes ses odeurs , des animaux en libertéOLYMPUS DIGITAL CAMERA et surtout du soleil presque assuré. C’est mieux quand on veut bivouaquer…OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Certains ont donc eu la bonne idée de créer LE GR 20!

Celui-ci traverse l’île en diagonale en passant par une multitude de refuges.Il se parcourt normalement du nord au sud avec une partie nord plus alpine qu’il vaut mieux faire en premier mais bon, c’est comme on veut.

Pour les marcheurs , il peut se parcourir en quinze jours mais bon nombre de traileurs l’ont déjà fait plus rapidement. Entre autres, Kilian Jornet qui détient le record en 33 heures!!

Pour ce qui nous concerne, nous avons décidé de doubler les étapes classiques , avec même une étape triplée , donc 7 jours. Il est important de dire que nous n’avons pas couru.Mais un entrainement montagne est nécessaire pour pouvoir avaler le dénivelé rapidement avec sac sur le dos et en plein cagnard! En sachant que le terrain ne permet pas d’avaler le dénivelé  aussi rapidement que sur nos chemins alpins.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Donc , les points importants à prendre en compte sont:

-le poids du sac: nous détaillerons en annexe le contenu de celui ci

– tente ou refuge

– les ravitaillements

-le matériel

Pour ceux qui veulent un minimum d’autonomie, la tente est une bonne solution.Il est possible de réserver une nuit en refuge mais sans garantie.En revanche, il est agréable de profiter du diner qui est souvent bon…Seul inconvénient: le poids. On en reparlera. Dans tous les cas, le bivouac se fait autour du refuge et on peut profiter ( pour une modique somme )  de la douche, des wc, du ravitaillement en eau et de quelques victuailles genre charcuterie, pain , chocolat  …mais ceci est irrégulier suivant le gardien du refuge et de son humeur…C’est ça la Corse!!OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Si vous doublez les étapes , il est donc possible de se ravitailler à mi journée : facultatif  pour la nourriture  mais indispensable pour l’eau!! Il existe des points d’eau en dehors des refuges mais ceci est très incertain et mieux vaut se trimbaler le maximum d’eau que d’en manquer car en Corse cela peut être éliminatoire!!

Concernant la nourriture , nous avons opté pour le petit dèj énergétique :gateausport, sportdèj, cookies avec café genre MILLICANO (  très bon!!).A midi des lyophilisés : soupes, pates  que l’on peut compléter avec un peu de charcuterie , pain fromage acheté sur place. Mais à consommer rapidement à cause de la chaleur et du poids.

Pour le soir, diner sur place et petite tisane cela fait du bien et peut même vous réchauffer car au bivouac à 1800, même en Corse, ça caille!!

La nourriture qui au fil des jours va diminuer, ne constitue donc pas un gros fardeau. Avec un bon petit dèj , on peut marcher 6 heures sans problème.L’eau qui servira aussi pour le café de midi et les lyophil’ ( si à ce moment là vous n’êtes pas à proximité d’un refuge) devra avoisiner les deux litres et demi.7 voire 8 repas de midi seront suffisants.Prévoir évidemment des barres énergétiques genre Power barre,et toute la gamme des produits EFFINOV pour les efforts longue durée.Les gels , qui sont souvent trop sucrés ne sont pas à mon avis indispensables.

Il ne faudra pas oublier la trousse de secours: compeed,crème de massage, strap, couverture de survie,crème solaire,vapo anti moustiques …ainsi que la trousse de toilette avec un savon de Marseille qui servira à la douche et au lavage de linge quotidien .

Concernant la tenue , prévoir le minimum de rechange et éliminer tout » ce qui peut servir » et qui ne servira pas .Si c’est juste pour le promener autant l’éliminer de suite en prenant soin de peser chaque article un par un: 50g+100g+124g+200g=  le poids d’un âne mort.Ce n’est pas la peine d’investir dans un sac de couchage à 500g pour ensuite apporter 3 paires de chaussettes, 3 shorts et son radio cassette!!!

LE MATERIEL DE BIVOUAC :

_ la tente:  Nous avions déjà une tente North Face deux places achetée il y a quelques années :  3kg partagés en deux ( un la toile/ l’autre les piquets .Cela reste raisonnable  mais chez Camp on peut faire mieux avec leurs tentes une ou deux places et qui tient dans la main:     MINIMA 1 SL - CAMP - REF1992

Le top de la légèreté pour 2 personnes: la tente Minimum 2 SL, plus légère que la monoplace Minima 1, est aussi idéale pour ceux qui, tout en voyageant seul, recherchent plus d’espace et de confort.
Avec double toit mais aussi polyvalente grâce à la moustiquaire qui fournit une excellente ventilation tandis que le toit en Nylon ripstop 30D assure une bonne isolation thermique.
Elle se monte avec 2 arceaux et 4 piquets.• Tente tunnel à double toit, compacte et super légère
• 2 places, avec une seule entrée
• Armature avec gaine
• Démontage rapide
• Total poids 1.32 kg (armature et piquets inclus)
• toit 2000 mm / sol 5000 mm
• Dimensions extérieures: 135x300x100 cm
• Dimensions intérieures: 125x220x95 cm
• Dimensions de la tente dans son emballage: 31×16 cm

MINIMA 1 SL - CAMP - REF1992

vu l’encombrement et le poids , il n’y a pas photo!!    650g par personne!!

– le sac de couchage: toujours chez CAMP:le ED 150 EVOLUTIONED 150 EVOLUTION - CAMP - REF1935

Production artisanale de haut niveau et de haute qualité des matériaux utilisés: voici les raisons qui rendent cette ligne unique.
Le garnissage en duvet d’oie d’un Filling Power (750 cuin) associé au tissu extérieur et intérieur en Araneum 20D (nylon ripstop20 D, 33 % plus résistant et, avec ses 41 g/m², seulement 10 % plus lourd que le 15D) offrent la meilleure combinaison possible de chaleur, de légèreté et de faible volume.
Les sacs de couchage de la ligne ED Evo sont idéaux pour les utilisateurs les plus exigeants, assurant un confort maximum grâce à la forme spécifique qui suit étroitement celle du corps humain.
La capuche construite comme celle d’une veste et la fermeture éclair latérale courte sont parmi les solutions adoptées afin d’assurer un faible poids.
Étonnant : saviez-vous que pour faire un sac de couchage en tissu Araneum de la ligne ED Evo, il faut plus de 100 kilomètres fil? Et que tout ce fil pèse un peu plus de 200 grammes?

• Super léger, compressible
• Intérieur et extérieur en tissu Araneum 20 D avec rembourrage en duvet d’oie de première qualité pour une excellente isolation
• Construction: Coutures
• La meilleure combinaison possible de chaleur, de légèreté et de faible volume
• Filling power (FP 750)
• Remplissage: 95% oie
• Températures: Confort: 12°C / Limite confort: 8°C / Extrême: -5°C
• Longueur: 210 cm / Largeur épaule: 80 cm / Largeur pieds: 52 cm
• Non jumelable

poids 420 grammes

J’ai donc testé ce sac lors de notre aventure et malgré les doutes de certains, il a été parfait tant au point de vue confort que praticité.A partir du moment ou vous dormez sous une tente double toit, ce sac de couchage est suffisant.Si vous prenez un sac plus chaud , vous dormirez comme mes amis A COTE DU SAC!!

Pour compléter tout ça: un matelas INDISPENSABLE si vous ne voulez pas dormir sur les racines. Thermarest est une bonne marque .La version 3/4 (que j’ai testée) est un bon compromis entre légèreté et confort.Sinon , chez CAMP:  le LIGHT MATESSENTIAL LIGHT MAT - CAMP - REF1939

Le plus léger et compact des matelas CAMP, parfait pour ceux qui ont besoin de réduire autant que possible poids et volume dans leur sac à dos.
Etant dépourvu de mousse expansée, une fois plié et glissé dans son sac-housse (diam 6×22 cm), il a un volume très faible.
100% polyamide et donc robuste, il a une valve laiton et une valve plastique pour la rapidité de gonflage et dégonflage.

• Matelas gonflable léger et compact
• Polyamide avec valve laiton et plastique pour la rapidité de gonflage et dégonflage
• Avec sac-housse et kit de réparation
• Dimensions 180×45 cm.
• Epaisseur: 3,5 cm

315 grammes pour 1.80m  :   le top

Si l’on fait le bilan: moins de 1,4 kg pour domir!!!!   no comment

Pour le sac à dos , on en trouve à un peu plus de 1 kg chez OSPREY .Il faut en tout cas qu’il ait une armature pour un maintien optimum près du corps  et  pour un portage agréable sur les dalles rocheuses ou l’on met parfois les mains ; et que la charge ne se trimbale pas.

Les chaussures de trail sont indispensables car même si l’on ne court pas il faut pouvoir dérouler et marcher rapidement avec de l’amorti et de l’accroche sur les dalles .Une bonne paire de Salomon XA PRO  ou XT  WINGS   feront largement l’affaire.

Les bâtons seront aussi très importants pour les montées constituées bien souvent de marches hautes dans la caillasse. Pour les descentes , je préfère les rentrer .CAMP, KOMPERDEL  sont de bonnes marques.

Voilà en gros , ce dont vous aurez besoin pour réaliser ce périple dans les meilleures conditions sans oublier pour autant de s’entrainer et à faire un maximum de dénivelé avec le matériel sur le dos pour ne pas avoir de mauvaises surprises le jour  J .

Nous nous attarderons d’avantage sur les différentes étapes de la course  dans  » un prochain numéro « 

commentaires (0)

Votre adresse mail ne sera pas rendue publique.

Vous pouvez utiliser les attributs HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>