Image pour le guide : comment choisir son masque de ski.

Choisir son masque de ski n’est pas qu’une affaire de look ! Qu’il y ait du brouillard, qu’il neige, qu’il vente ou que le soleil brille, le masque est un équipement indispensable pour une session de glisse réussie quel que soit le temps !

Un masque se compose d’un écran, d’une monture, de mousses, d’aérations et d’une sangle. Pour bien le choisir, il doit répondre à 4 critères essentiels : le confort d’accueil, la qualité de vision, la limitation de la buée et bien sûr vos goûts !

Conseil N°1 : Choisir un masque de ski confortable :

Avez-vous un visage fin ou large ? Utilisez-vous un casque ou non ? La forme du masque à choisir dépendra de la réponse à ces questions. Ensuite, plusieurs conforts de mousse sont proposés par les fabricants afin de permettre aux skieurs de ne pas être gênés par le port du masque. Avec une double, voire une triple densité, la mousse des masques est de plus en plus confortable et épouse parfaitement la forme du visage pour s’adapter à votre morphologie.

Conseil N°2 : Choisir une protection UV adaptée :

En fonction du temps, il existe plusieurs teintes adéquates :

par temps de brouillard Indice S1, masque de ski
Par temps de brouillard :       Indice S1

par temps mitigé Indice S2
Par temps mitigé : Indice S2

par temps ensoleillé Indice S3
Par temps ensoleillé – Pour du ski en moyenne montagne : Indice S3

Par temps ensoleillé - Pour du ski en haute montagne ou alpinisme : Indice S4
Par temps ensoleillé – Pour du ski en haute montagne ou alpinisme : Indice S4
Visière à teinte claire Visière à teinte moyenne Visière plutôt sombre avec écran miroité pour mieux protéger les yeux de la forte intensité lumineuse Visière plutôt sombre avec écran miroité pour mieux protéger les yeux de la forte intensité lumineuse

Il existe également des masques « tous temps » dotés de verres photochromiques. Ils permettent de s’adapter aux différentes conditions météo en s’obscurcissant spontanément d’un indice de protection 0 à un indice 3 par temps lumineux. Notez aussi qu’il existe des masques fournis avec deux écrans interchangeables.

Plusieurs coloris de verres sont proposés :

  • un verre brun entraîne une légère falsification des couleurs mais apporte un confort de vue.
  • un verre gris apporte une reproductibilité neutre des couleurs, c’est la teinte la plus courante des lunettes de soleil.
  • un verre jaune augmente les contrastes, c’est la teinte à utiliser au ski en cas de brouillard ou de « jour blanc ».
  • un verre vert renforcera le vert naturel et entraînera une légère falsification des couleurs.
  • les verres bleu, violet ou rouge ont juste un effet de mode.

Conseil N°3 : Choisir un masque anti buée :

Le masque de ski peut avoir un simple ou un double écran. Le simple écran est conçu pour être antibuée à l’intérieur du masque. Quant au double écran, il est antibuée en permanence car il agit comme un double vitrage en emprisonnant l’air pour éviter la condensation et donc la formation de buée. Pour une ventilation optimale et un traitement anti buée maximum, optez pour les écrans doubles avec aérations.

Conseil N°4 : Choisir un masque en fonction de ses goûts :

  • Écran sphérique vs écran cylindrique

On trouve d’une part les masques de ski avec écrans cylindriques (2D) et d’autre part, les masques avec écrans sphériques (3D). Ceux-ci sont censés présenter moins de distorsion et un plus grand champ de vision. En vérité, il s’agit surtout d’une question de goût… et de style, futuriste ou vintage.

  • Masque OTG (Over The Glasses)

Pour tous ceux qui ne supportent pas les lentilles de contact, il existe certains modèles de masque (OTG) qui sont spécialement créés pour les porteurs de lunettes : il est désormais possible d’y superposer un masque ! Plusieurs fabricants, comme Scott par exemple, proposent ces modèles surdimensionnés au niveau de la profondeur et dont la mousse dispose de découpes spéciales pour laisser passer les branches des lunettes sans faire mal. 

Pour conclure, n’oubliez pas que le masque de ski doit être une vraie protection contre les éléments naturels que l’on peut rencontrer en montagne, comme une branche chargée de neige : il doit ainsi être solide afin d’éviter tout risque d’accident. Le masque doit aussi être hermétique : pour cela, il est possible de le régler grâce à une sangle. Attention tout de même à ne pas trop le serrer, le nez ne doit pas être compressé !

Vous recherchez un masque de ski ?

Retrouvez sur SportAixTrem un large choix de masques de ski et ce dans un grand nombre de marques

Ou venez dans notre magasin d’Aix-les-bains !

 

 

commentaires (0)

Votre adresse mail ne sera pas rendue publique.

Vous pouvez utiliser les attributs HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*