Lexique du ski - Sportaixtrem

Si vous êtes perdus avec tous les termes techniques dédiés au ski, vous êtes arrivés au bon endroit !

SportAixTrem vous a concocté un petit lexique pour vous aider à mieux comprendre le vocabulaire un peu barbare du ski. Vous serez ainsi plus à l’aise en lisant nos descriptions de fiches produits et plus aptes à intégrer les expressions utilisées par nos équipes de tests.

Voici donc les bases (je dis bien les bases !) de ce jargon si spécifique et pas toujours évident pour un novice en la matière !

Notions essentielles :

Flex : c’est le degrés de rigidité, il détermine le caractère du ski : son dynamisme, sa nervosité. Le flex doit être souple pour réaliser des figures, et plutôt rigide pour la vitesse.

Lignes de côtes : elle est définie par la largeur du ski en trois points essentiels : spatule, patin, talon (voir ci-dessous). Plus la ligne est creusée, plus le ski est parabolique “taille de guêpe”.

Le rayon : il est déterminé par les lignes de côtes. Plus il y a d’écart entre le patin et les extrémités (= la ligne est creusée), plus le rayon est court. A l’inverse, plus le rayon est grand.

Rocker : c’est le prolongement de la spatule en direction du patin, reculant le point de contact ski / neige.

Shape : c’est la forme du ski en général, mais on parle souvent en ce terme du cambre et des spatules.

Pour faire simple :

  • Le cambre classique ou traditionnelle : il n y a que la spatule et le talon en contact avec la neige.
  • Le cambre inversé : le point de contact avec la neige est le patin.
  • Il existe aussi le cambre avec rocker en spatule et / ou au talon et le cambre plat.

Les différentes parties du ski :

Spatule : c’est la partie avant du ski de forme légèrement relevée, qui permet de casser la neige. Double spatule : lorsque le talon du ski est aussi relevé (pour évoluer en marche arrière dans des pratiques comme le freestyle par exemple).

Patin : il s’agit de la partie la plus étroite du ski qui se trouve sous la chaussure. Cette largeur au patin permet de distinguer plusieurs types de skis. Une bonne largeur permet d’avoir un ski stable en toute neige et bien portant en poudreuse.

Talon : c’est la partie arrière du ski.

La structure du ski :

Carres : c’est l’arrête métallique formée par la semelle d’un ski et son chant, elle permet d’accrocher sur les neiges dures et la glace lors des virages.

Chant : ils sont situés sur les parties latérales du ski de part et d’autre du noyau et permettent d’une part de solidariser les différents éléments de la composition du ski et d’autre part, selon leur construction de fournir une meilleure accroche (chant droit – 1/2 chant).

Noyau : c’est l’élément de base du ski, il se situe au coeur du ski et joue un rôle majeur sur la rigidité et la solidité. Le noyau en bois reste le plus privilégié : il permet de donner au ski une bonne élasticité.

Semelle : il s’agit du revêtement inférieur au contact de la neige qui permet au ski de glisser.

Les différents types de glisse :

Freeride : ce terme est utilisé pour désigner une pratique en hors-piste, à la recherche d’évasion et de poudreuse.

Freestyle : discipline à part entière consistant à effectuer des figures, généralement dans un snowpark.

All Mountain : très répandu, on parle d’un ski all-mountain lorsque celui-ci est polyvalent : vous pouvez skier sur pistes damnées ou hors pistes dans toutes les conditions. Le patin est plus large qu’un ski de piste.

Carving : style de glisse qui consiste à faire de grandes courbes sur les pistes damées en essayant de se pencher un maximum dans les virages.

Nous espérons que grâce à ce petit lexique vous deviendrez incollable sur ces notions élémentaires techniques du ski ! Pour vous transformer encore plus en vrai(e) roi ou reine de la glisse, un lexique sur les expressions les plus courantes est à venir ! Elle est pas bonne la peuf ? 😉

N’hésitez pas à commenter et compléter cet article avec d’autres notions (si si, il en existe encore une cargaison) !

commentaires (0)

Votre adresse mail ne sera pas rendue publique.

Vous pouvez utiliser les attributs HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*